Huile essentielle : utilisation


Entretenir son corps Vous allez être redirigé dans quelques secondes.
Les civilisations chinoises et indiennes utilisaient également les huiles essentielles pour la guérison et les soins de beauté. Les utilisations de substances odorantes des plantes sont connues depuis l'antiquité.
La phytothérapie ( utilisation de substances issues des plantes dans la médecine ) est connue de toutes les civilisations.
  Huiles essentielles : precautions d'emploi A LIRE AVANT UTILISATION :
  • Tenir hors de portée des enfants car les huiles essentielles sont des produits concentrés qui peuvent être dangereux si mal employés.
  • Elles sont déconseillées pour les enfants de moins de 3 ans.
  • Il existe des restrictions pour les femmes enceintes. En particulier les huiles essentielles : de Cèdre, Hélichryse italienne, Menthe nanah et Menthe poivrée.
  • Toutes les huiles essentielles sont irritantes pour les yeux. Éviter donc tout contact direct ou indirect (mouchoir...) avec les yeux.
  • En cas d'accident, rincer l'oeil avec de l'huile végétale (Tournesol, olive....).
  • Étant donné leur concentration, il faudra toujours diluer les huiles essentielles ( Voir Utilisation des huiles essentielles ).

Huile essentielleH.E utilisation familiale :

 
  • Certaines huiles essentielles sont irritantes pour la peau et les muqueuses.
    On limitera leur dilution à 1 % maximum dans tout mélange (Cannelle, Girofle, Lemongrass, Origan, Sarriette, Thym à thymol).
  • Toutes les huiles essentielles d'agrumes (zestes de Bergamote. Citron, Mandarine, Orange et Pamplemousse) sont photosensibilisantes; ne pas s'exposer au soleil dans les heures qui suivent une application ou une ingestion de ces huiles essentielles.
  • L' huile essentielle de Menthe poivrée ne s'applique jamais sur une surface cutanée étendue en raison de la réaction glacée qu'elle provoque.
  • La notion de soin utilisée dans ce document vise le bien-être et la cosmétique.
    Pour suivre un vrai traitement , nous vous recommandons de prendre contact avec votre médecin ou aromathèrapeute et de vous référer aux ouvrages plus détaillés.